.
Sommaire général
 
Ecrivez-moi !

Manipulation-Aide-Parade
à la
Poutre
Par Laurent Tricoire, entraîneur Pôle France de Marseille.
Le 30/05/00

....UN ENTRAÎNEUR A L'ESPRIT OUVERT ouvre l'activité dans son ensemble à ses gymnastes ; s'appuyer sur des principes d'enseignement évite de s'enfermer dans une forme de gymnastique qu'est le programme compétitif (qui ne doit rester qu'un objectif et non un programme d'entraînement).

.

...On peut définir la poutre comme un agrès de décision où la précision technique est primordiale.

....Lorsque la gymnaste réalise un élément en situation réelle, elle doit être passée par toutes les situations pédagogiques qui lui permettent d'arriver en poutre haute en pleine confiance. La manipulation sera très importante sur le travail des éléments au sol et en poutre basse.

....L'intervention de l'entraîneur en poutre haute ne ferait que mettre en doute la gymnaste sur son aptitude à réaliser l'élément.

....Si l'entraîneur intervient au moment de franchir le cap affectif, il répond plus à sa propre motivation qu'à celle de sa gymnaste. Sa présence est intégrée au schéma de l'élément et lorsqu'elle devra l'effectuer seule, elle sera confrontée à une situation inconnue.

....Par contre, on peut concevoir une intervention quand il s'agit de résoudre un problème technique mais en aucun cas un problème affectif.
....Si i'entraîneur refuse ce constat, il entre en conflit avec sa gymnaste. En effet, quel est celui qui n'a pas dit en poutre :
«Vas-y, je ne t'ai pas touchée, je n'ai rien fait».

....Or ce «je n'ai rien fait» est erroné car en fait :

....LA SEULE PRESENCE DE L'ENTRAîNEUR SE SUBSTITUE AU PRINCIPE NUMÉRO 1 DE LA POUTRE QUI EST : POUR ÊTRE EN CONFIANCE, LA GYMNASTE DOIT MAÎTRISER LA PRÉCISION TECHNIQUE DE L'ÉLÉMENT ET SURTOUT ASSUMER LA DIFFICULTÉ QU'ELLE VEUT EXÉCUTER. ELLE DOIT CHOISIR LE MOMENT OÙ ELLE SE SENT PRÊTE À EFFECTUER CETTE DIFFICULTÉ.

....Le travail de l'entraîneur en Poutre est donc plus basé sur le domaine de la préparation mentale (amener la gymnaste à avoir confiance en elle et en sa maîtrise de l'engin) que sur la technique.
....Il faut accepter qu'une gymnaste soit apte techniquement mais non mentalement, mettre en place un programme lié à cette lacune et non contraindre la gymnaste «à faire» pour répondre à la motivation de l'entraîneur.

L'APPRENTISSAGE D'ÉLÉMENTS TECHNIQUES À LA POUTRE EST RAPIDE, MAIS L'ACQUISITION DES PRINCIPES MÉTHODOLOGIQUES DEMANDE BEAUCOUP DE PATIENCE SI ON VEUT QUE LA GYMNASTE RÉALISE SON PROGRAMME EN PLEINE CONFIANCE.

 

Sommaire général
 
Haut de la page
 
Ecrivez-moi !

Copyright © Gymnet 1998-2003